American Hockey League

Bruins’ Bergeron announces retirement

For the last 20 years I have been able to live my dream every day. I have had the honor of playing in front of the best fans in the world wearing the Bruins uniform and representing my country at the highest levels of international play. I have given the game everything that I have physically and emotionally, and the game has given me back more than I could have ever imagined.

It is with a full heart and a lot of gratitude that today I am announcing my retirement as a professional hockey player.

As hard as it is to write, I also write it knowing how blessed and lucky I feel to have had the career that I have had, and that I have the opportunity to leave the game I love on my terms. It wasn’t a decision that I came to lightly. But after listening to my body, and talking with my family, I know in my heart that this is the right time to step away from playing the game I love.

I also know that none of this was possible on my own, and I would like to humbly take this opportunity to acknowledge some people who helped me achieve my goals and who made my career so special.

From my minor hockey days in Quebec City all the way through major junior in Acadie-Bathurst, there were so many coaches, teammates and parents who helped me fall in love with hockey. Thank you for laying the groundwork on what became a lifelong passion.

In 2003, the Bruins drafted me, and from the moment I put my draft sweater on, everyone in the organization believed in me. I want to thank the Jacobs family, team management, coaches, trainers, support staff, team doctors and psychologists, scouts and TD Garden staff. The commitment of this group of people and constant support on and off the ice made wearing the Black and Gold so special every day.

One of the best parts of pulling on the spoked-B jersey is the incredible history of the franchise. The players that came before me always welcomed me with open arms and were always there with encouragement, to listen and help me better understand the tradition and responsibilities that come with playing for the Bruins.

While not always easy, I always tried my best to understand that part of being a professional hockey player included my responsibility to the media who helped tell our story to the fans. I enjoyed getting to know some of you personally over the years and I always appreciated being covered fairly and the job that the media did telling the story of our team.

Over the last 20 years I have had the honor of taking the ice with so many great teammates. I have tried to learn something from each and every one of you and I always tried to be the best teammate that I could be. I will never forget your trust, the laughs, the endless memories, the ups and downs, and ultimately the long lasting friendships. I will forever be grateful being a part of such an exceptional group of men, and I will carry the pride of winning in 2011 with me forever.

The amazing people of New England welcomed a young French Canadian who didn’t speak great English and you treated me like one of your own. I can’t imagine representing a better community or more passionate fan base than the Boston Bruins. Your passion, your dedication and your kindness towards me and my family will never be forgotten. Please know that every time I took the ice I tried to compete for you the right way, and off the ice I tried the best that I could to give back to the community that supported me. The connections and friends that my family and I have made here are unquantifiable. Boston is, and will forever be, a special place for me and my family.

There is only one other jersey that I ever wanted to wear, and that is the Canadian jersey. Representing my country at the highest level – especially winning Gold in Vancouver and Sochi are also some of my proudest moments. I would like to thank everyone who helped make those experiences possible.

Navigating life as a professional athlete is not easy, and my two agents, Kent Hughes and Phil Lecavalier, helped me find my way. Your guidance through the ups and downs of my career helped eliminate distractions and uncertainty so that I could focus on being the best player that I could be. I have also had a great team of professionals in Boston and Quebec who have been instrumental in both my physical and mental health, allowing me to reach my maximum potential.

Since day one, my friends and extended family in Quebec have been by my side. You guys know who you are. I remain so appreciative of your continued support.

To my mom, Sylvie and my dad, Gerard. It all started with you both, and your unwavering love. I couldn’t have asked for better parents. What I have achieved, and who I have become, is because of you. The sacrifices that you both made for my goals are appreciated more than I can ever state. You guys have always believed in me and my dreams, even when no one else did. You always found the right way to help guide me in this journey with endless support.

To my brother Guillaume. It’s hard to find words to explain our bond. You have been the biggest influence in my life and the best role model a little brother could hope for. My dream started by playing street hockey with you as young boys and you have been my number one fan every step of the way.  I am forever thankful for all of your advice, words of encouragement and for always having time to simply listen to me.

To my wife Stephanie. Steph you’re my rock. You put your career aside and allowed me to pursue my passion. Grateful is an understatement for my appreciation for your sacrifices. You always see the positive in every situation and your unconditional love means the world to me. Most importantly, you always see me as a husband and a dad before a hockey player. The kids and I are so lucky to have you. I love you.

To my wonderful kids Zack, Victoria, Noah and Felix. Daddy loves you so much. As I turn the page on this chapter of my life I am hopeful that through my experiences you realize that anything in your life is possible. Believe in your dreams and follow the voice inside you. Work endlessly for whatever it is that makes your eyes sparkle, and when times are tough, get back up and keep pushing. I’m the prime example that anything is possible and that amazing things happen when you believe in yourself and do what you love. Daddy will always be in your corner no matter where life takes you.

Finally, to the next generation of hockey players. I had a dream at 12 years old, and through hard work and perseverance my dreams came true more than I ever could have imagined. Respect the game and your peers. Welcome adversity and simply enjoy yourself. No matter where you go from there the game will bring you so much happiness.

As I step away today, I have no regrets. I have only gratitude that I lived my dream, and excitement for what is next for my family and I. I left everything out there and I’m humbled and honored it was representing this incredible city and for the Boston Bruins fans.

Sincerely yours,
Patrice Bergeron-Cleary

——————————

Vers l’âge de 12 ans, un enseignant nous a demandé d’écrire sur nos rêves. Pour moi, il n’y avait aucun doute : je voulais devenir joueur de hockey professionnel.

J’étais probablement un peu naïf de croire que c’était uniquement une question de temps avant que ce rêve ne se réalise. Dans les faits, le chemin à parcourir pour le concrétiser était bien plus exigeant. J’ai dû relever de nombreux défis et faire d’importants sacrifices pour atteindre mon objectif. Malgré les épreuves, ma détermination et ma passion pour le hockey n’ont fait que grandir.

Au cours des 20 dernières années, j’ai pu vivre mon rêve tous les jours. J’ai eu l’immense honneur de porter l’uniforme des Bruins et de jouer devant les meilleurs partisans au monde à Boston. S’ajoute à cela l’immense fierté d’avoir représenté le Canada dans les plus grandes compétitions internationales. J’ai tout laissé sur la glace tant sur le plan physique qu’émotionnel et le hockey m’a apporté en retour bien plus que je n’aurais pu l’imaginer.

C’est avec le cœur gros et énormément de gratitude que j’annonce aujourd’hui ma retraite en tant que joueur de hockey professionnel.

Même s’il s’agit d’une étape difficile, je suis pleinement conscient de mon privilège et de ma chance d’avoir eu une si belle carrière et de pouvoir choisir le moment pour me retirer du sport que j’aime tant. Ma décision n’a pas été prise à la légère. J’ai consulté ma famille et écouté mon corps si bien que je suis convaincu que c’est le bon moment pour tirer ma révérence.

J’aimerais profiter de l’occasion pour reconnaître l’appui de toutes les personnes qui m’ont accompagné dans mon parcours et sans lesquelles tout ce que j’ai accompli n’aurait pas été possible.

Depuis mes débuts dans le hockey mineur à Québec jusqu’au hockey junior majeur à Acadie-Bathurst, il y a tant d’entraîneurs, de coéquipiers et de parents qui ont alimenté mon amour du hockey. Merci à chacun et chacune d’entre vous d’avoir mis en place les fondations de ce qui est devenu la passion d’une vie.

Dès mon repêchage en 2003, tous les membres de l’organisation des Bruins ont été derrière moi. Je tiens à remercier la famille Jacobs, l’équipe de direction, les entraîneurs, les soigneurs, le personnel de soutien, les médecins et les psychologues de l’équipe, les recruteurs et le personnel du TD Garden. Leur dévouement et leur appui indéfectible ont fait la différence au quotidien.

Ce qui rend le port de l’emblématique chandail des Bruins si spécial est toute la richesse de l’histoire de cette franchise. C’est un énorme privilège d’avoir été accueilli à bras ouverts et accompagné par de grands joueurs qui m’ont précédé. Ils ont toujours été là pour m’écouter, m’encourager et bien me guider afin que je puisse à mon tour m’engager à perpétuer dignement la tradition au cœur du succès de cette équipe.

Même si cela n’a pas toujours été facile, j’ai fait de mon mieux pour assumer les responsabilités qui viennent avec le métier de joueur de hockey professionnel, notamment avec les membres des médias. J’ai eu le plaisir d’apprendre à connaître certains d’entre vous personnellement au fil des ans. Merci d’avoir raconté notre histoire de façon juste et équitable.

En 20 ans j’ai eu l’honneur de partager la glace avec de nombreux coéquipiers formidables. Sachez que j’ai appris de chacun d’entre vous et que j’ai tout fait pour essayer d’être un coéquipier sur qui on peut compter.Je n’oublierai jamais le lien qui nous unit. La confiance mutuelle. Les fous rires. Les succès et les épreuves. Tant de souvenirs impérissables qui ont bâti des amitiés pour la vie. Je serai toujours reconnaissant d’avoir fait partie d’un groupe aussi exceptionnel, et je chérirai à jamais la fierté d’avoir gagné en 2011.

Merci aux gens extraordinaires de la Nouvelle-Angleterre qui ont accueilli et traité comme l’un des leurs un jeune Canadien français qui ne parlait pas très bien l’anglais. Je ne peux m’imaginer faire partie d’une meilleure communauté et représenter des partisans aussi passionnés. Votre accueil et votre gentillesse envers moi et ma famille ne seront jamais oubliés. Sachez que chaque fois que j’ai sauté sur la glace, j’ai toujours essayé de donner le meilleur de moi-même. J’ai aussi fait de mon mieux pour m’impliquer et redonner à la collectivité qui m’a tant soutenue. Les liens que nous avons noués ensemble sont inestimables. Boston aura à jamais une place dans mon cœur et celui de mes proches.

Il n’y a qu’un seul autre uniforme que j’ai toujours voulu porter, et c’est celui du Canada. Représenter mon pays dans les plus grandes compétitions internationales et remporter la médaille d’or à Vancouver et à Sotchi, fait également partie des moments dont je suis le plus fier. Merci à toutes les personnes qui ont contribué à donner vie à ces expériences inoubliables.

Le quotidien d’un athlète professionnel peut parfois être difficile et mes deux agents, Kent Hughes et Phil Lecavalier, m’ont aidé à naviguer dans un environnement complexe à certains moments. Vos précieux conseils à toutes les étapes de ma carrière m’ont permis d’éliminer les distractions et les incertitudes afin que je puisse me concentrer à être le meilleur joueur de hockey possible.

J’ai également pu compter sur des professionnels chevronnés à Boston et à Québec qui ont joué un rôle déterminant sur ma santé physique et mentale, me permettant ainsi d’atteindre mon plein potentiel.

Depuis le jour un, mes amis et ma famille élargie au Québec sont derrière moi. Je suis choyé d’être aussi bien entouré par vous tous et toutes, je vous serai éternellement redevable pour votre appui constant.

À ma mère, Sylvie, et à mon père, Gérard, je n’aurais pas pu imaginer de meilleurs parents. Votre amour absolu est à l’origine de la personne que je suis devenue et de tout ce que j’ai accompli. Je ne saurai vous remercier assez pour tous les sacrifices que vous avez faits pour que je réalise mes objectifs. Vous avez été les premiers et parfois les seuls à croire en moi et en mes rêves. Vous m’avez guidé de la meilleure façon qui soit et j’ai toujours su que je pouvais compter sur vous.

À mon frère Guillaume. Il est difficile de trouver les mots pour décrire notre lien. Tu as été la plus grande influence dans ma vie et le meilleur modèle qu’un petit frère puisse espérer. Mon rêve a pris forme en jouant au hockey dans la rue avec toi. Depuis l’enfance, tu as toujours été à mes côtés pour me supporter.  Je te serai toujours reconnaissant pour ton écoute, tes conseils et tes mots d’encouragement.

À mon épouse Stéphanie. Comment te remercier pour ton amour inconditionnel et tous les sacrifices que tu as faits pour moi. Toi qui vois toujours le positif dans chaque situation et qui, à l’aube de la vingtaine, n’as pas hésité à mettre ta carrière de côté pour me permettre de poursuivre ma passion. Pour toi, avant d’être un joueur de hockey je suis d’abord un époux et un père. Tu es mon ancre. Les enfants et moi avons beaucoup de chance de t’avoir. Je t’aime.

À mes merveilleux enfants Zack, Victoria, Noah et Felix, je vous aime tellement. Alors que je tourne la page sur ce chapitre de ma vie, j’espère vous avoir démontré que tout est possible. Croyez en vos rêves et écoutez la voix qui est en vous. Travaillez sans relâche pour ce qui vous fait vibrer et lorsque les temps sont durs, relevez-vous et continuez d’avancer. Je suis l’exemple même que des choses extraordinaires se produisent lorsque l’on croit en soi et que l’on fait ce que l’on aime. Papa sera toujours derrière vous, peu importe où la vie vous mène.

Pour terminer, je m’adresse à la prochaine génération de joueurs et de joueuses de hockey qui rêvent, comme moi à l’âge de 12 ans. Retenez qu’à force de travail et de persévérance, les rêves peuvent devenir réalité, au-delà de nos espérances. Ayez l’esprit sportif, respectez vos pairs, faites face à l’adversité et ayez du plaisir. De cette façon, le hockey vous apportera beaucoup de bonheur.

En écrivant ces lignes, j’ai le sentiment du devoir accompli et d’avoir tout donné pour l’incroyable ville de Boston et les partisans des Bruins. Je n’éprouve aucun regret, que de la gratitude d’avoir pu vivre mon rêve. Je suis enthousiaste d’entamer maintenant un nouveau chapitre avec ma famille.

Sincèrement,

Patrice Bergeron-Cleary

Articles You May Like

Panthers hold off Oilers to move 1 win away from 1st Stanley Cup title
NHL Rumors: Oilers, Rangers, Maple Leafs, Canucks, Stars
GMs, agents predict the NHL offseason: Stamkos’ decision, goalie carousel, Utah’s big swing(s)
Toronto forward Spooner wins PWHL’s MVP award
Stanley Cup Final takeaways, grades: The legend of Playoff Bob grows; what can Oilers do to solve him?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *